Le plus bel édifice en ville?

La Place Ville-Marie, pour son histoire. Ce n’est pas le plus haut ni le plus phénoménal, mais j’aime sa forme et le fait qu’il symbolise le début du Montréal souterrain.

Votre endroit préféré pour un 5 à 7?

N’importe quel endroit où il y a des huîtres comme chez Lucille’s Oyster Dive (5626, av. Monkland, NDG) et Maestro S.V.P. (3615, boul. Saint-Laurent, Montréal), où en plus ce n’est pas cher.

Un livre qu’il faut lire?

La biographie They Can Kill You but They Can’t Eat You de Dawn Steel, première femme à être devenue présidente d’un studio de cinéma, la Columbia Pictures. C’est l’histoire fascinante de son ascension dans laquelle on trouve plein de conseils, du genre: ayez toujours de beaux cheveux!

Êtes-vous BlackBerry ou iPhone?

BlackBerry. Je maîtrise bien le clavier. J’ai mon doigté sur l’ordinateur. L’iPhone est trop gadget pour moi. J’ai peur de ne pas m’acclimater facilement.

Où aimez-vous vous évader?

J’adore aller à la pêche avec mes garçons. J’ai renouvelé ce plaisir l’an passé. Je suis entre autres allée à la pêche sur la glace cet hiver. Le temps s’arrête. C’est fascinant de voir des enfants pêcher. C’est la plus belle chose au monde pour eux.

Un beau cadeau à offrir à un collègue de travail ou à une connaissance?

Un pédicure ou une manucure de chez Lio Fratelli (1137, av. Laurier Ouest, Outremont). Un traitement facial ou un soin esthétique du Spa Dr Hauschka (1444, rue Sherbrooke Ouest, Westmount). Car c’est donner du temps.

La musique que vous écoutez en ce moment?

Kisses on the Bottom de Paul McCartney. J’aime l’authenticité de cette musique qui a un beat le fun. L’album est bien fait. J’aime l’aspect crooner aussi de la production, pas revampée ni artificielle contrairement à d’autres albums du genre.

Un bureau à visiter?

Les nouveaux bureaux de Warner Bros. Games, à la Place Dupuis, à Montréal. Ils sont hypermodernes, aménagés de façon très pratique et l’environnement est aéré.

Une gaffe en carrière?

À mes débuts d’agent immobilier, j’ai fait sortir un chat et j’ai déclenché le système d’alarme d’une même propriété… dans la même journée! Quelques jours plus tard, quelqu’un a mis le feu à la pancarte de vente. Je me suis beaucoup remise en question, mais j’ai quand même vendu la maison en une semaine.

Votre meilleur coup en carrière?

Pavarotti en 2002. À l’époque, j’étais responsable du marketing et des relations de presse de Groupe Spectacles Gillett. C’est le premier spectacle sur lequel j’ai travaillé. C’est la date dans la tournée canadienne qui a la mieux vendue. Je me rappelle pendant le spectacle d’avoir eu les larmes aux yeux en me disant que si les gens ont su que Pavarotti était à Montréal, c’était grâce à moi!


Vous pouvez visionner le vidéo de l’entrevue sur le site de La Presse

178 queries in 0.881 seconds.
About this site
Tools